Des images au service des femmes.

Vers la station Saint Paul à Paris, s’affichent sur un chantier, des femmes auxquelles des « qualités » on été attribués. Elles ont été créées par un réseau « women up » – créateur de lien, révélateur de talent. Certainement une bonne idée.

2014-03-12 11.26.59Je vais en rester aux images utilisées ici et sur leur site :
épanouie : as-t-on vu un homme épanoui faire son timide en regardant le sol ?
– courageuse : as-t-on jamais vu un homme montrer ses aisselles en faisant la poule pour affirmer son courage ?
entreprenante : as-t-on vu un entrepreneur faire la tortue ? Peut-être, mais rarement.

Sur le site du réseau, la Une affiche un « Paris devient femme » avec un hashtag : ParisDevientFemme – Journée internationale de la Femme. Il va falloir le dire combien de fois que c’est la journée DES (droits des) femmes et non de LA femme ?

Dès la deuxième page, des questions de fonds : qu’en pensent les hommes ? Ca c’est sûr que s’est rudement important de leur demander leur avis. D’ailleurs la photo du colloque montre un homme mûr qui explique un truc super important que les femmes et un autre homme écoutent avec attention.

Un pictogramme qui ne mène à rien nous annonce que cette année les Ken portent la culotte. Ok, ça doit être nouveau.

Puis le dossier de presse, chic et branché : « comment les nouveaux Ken et Barbie vont conquérir le monde ? Les dessous de la génération Y ».

C’est vrai qu’on se posait la question récemment en mangeant notre soupe et qu’on est bien contentes de savoir qu’Accenture et le Medef se réunissent pour en parler. Et ça part bien : Ken est symbolisée par une moustache et Barbie par une bouche.

Ce qui est aussi rassurant c’est que des visuels aussi réfléchis et pertinents, porteurs d’idées novatrices ont su convaincre Orange, Edf, Total, Ernst et Young, L’Oréal et des Universités comme La Sorbonne, Sciences Po Lilles, Dauphine… Comme quoi, les idées les plus progressistes savent se faire financer. Ce fut le cas récemment pour cette opération marketing qui a tenté de faire croire à des femmes que des hommes en rouge à lèvres allaient les sauver de la violence d’autres hommes sans rouge à lèvres. Puissant et simple. Ah oui, c’était pour le 8 mars, la journée de la meuf. Ca inspire les investisseurs les 8 mars.

Ca pourrait mettre un coup au moral de certains photographes, graphistes, iconographes, chercheurs, écrivains, … qui travaillent, souvent pour des clopinettes, à rendre compte de changements de la société, à proposer de nouvelles réflexions, à…

Je m’arrête là, je pourrais m’emporter et gâcher cette journée ensoleillée.

Le plafond de verre est bien solide. Des femmes le tiennent. Au fond, WoMen’up, ce sont des femmes au service des femmes.

Ouf. Jusque là tout va bien

Publicités
Cet article a été publié dans Edition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s